Entre le Xe et XVe siècle, plus précisément le XIe-XIIe siècle, un projet titanesque allait prendre forme à travers l’Europe entière ; les constructions de Cathédrales, véritables chefs d’œuvre architecturale.

 

146_4651_IMG1

Dans quel but ? L’église Catholique imposant son pouvoir face aux anciennes traditions ( druidisme etc.), les confréries initiatiques ont trouvé le moyen pour transmettre leur message aux générations futures, en construisant des édifices sur les anciens lieux de culte. Lieux vénérés depuis des générations et voués à la déesse Mère ( vierge noire )

Parmi toutes les Cathédrales qui ont été bâties pendant cette période en France, 13 d’entre elles sont les plus importantes.

On notera celles de :

Amiens, Noyon, Paris, Reims, Senlis, Sees, Soissons, Bayeux, Beauvais, Chartres, Evreux, Laon et L’Epine. Chacune de ces Notre-Dame renfermeraient un message, celui de l’Ere du verseau. A Chartres le 21 juin 1971 annonçait une étoile entre le capricorne et le sagittaire.

 

                                 

Chakras_google_earth

Cinq de ces Cathédrales retiendront notre attention avec la Cathédrale St Jacques de Compostelle en Espagne, et l’Eglise de Rosslyn en Ecosses, qui possèdent des centres d’énergie cosmique puissants attendant les chercheurs d’éveil. Le pèlerinage de l’étudiant s’effectuait dans un ordre rituel complètement inverse à celui du pèlerinage normal, orthodoxe vers Compostelle.

 

IRHT_091468_p1Pour atteindre cette transformation intérieure ( que l’on peut qualifier d’illumination ), le novice était instruit et guidé par un maître. On éveillait les sept chakras rituellement depuis celui de la base au chakra couronne. Cette énergie puissante, que les écoles de philosophies orientales décrivent comme la montée du serpent portant le nom de Kundalini qui se meut à travers les autres chakras tandis que l’étudiant atteint des niveaux de conscience plus élevés. Il n’est pas étonnant que le symbole associé à la Vouivre, la force tellurique ainsi nommée par les druides et les templiers, soit le serpent.

 

Le premier degré d’initiation :

1_Cath_drale_St_Jacques___Compostelle 

St Jacques de Compost

 

IRHT_063299_p1Etait le résultat qui s’écoulait spirituellement de l’éveil du chakra racine qui nous relie à la terre et à la réalité physique. D’après la tradition, il ne peut être ouvert qu’après l’accès à la véritable humilité, car c’est lui qui nous permet de demeurer enraciné.

Le premier degré : le corbeau, symbolise le messager des Dieux ( voir explication en fin d’article ), le nouveau candidat l’accomplissait par un dur labeur et il constituait la première étape de la conversion de l’esprit grâce à laquelle il acquérait la capacité de recevoir les messages des esprits depuis le monde Divin. On lui instruisait d’effectuer le pèlerinage de Compostelle à Toulouse, à l’église construite sur le site ou l’oracle de Mercure ( Mercure était la simple latinisation du Dieu grec Hermès, le messager ailé des dieux ).

 

                                               LE SECOND DEGRE DE L'INITIATION :

 

                                                        4_Notre_Dame_la_Dalbade

 

                                                            

        

 

ois_158vA Toulouse ( Notre-Dame la Baldade ), on l’introduisait aux mystère du second degré avec l’ouverture du chakra sacré ou abdominal qui relie le centre racine et le plexus solaire et travaille étroitement avec eux. Le second degré porte le nom de « l’Occultisme ». Un paon le symbolise et son plumage représente les nouveaux pouvoirs d’imagination et de morale de l’étudiant. Il y parvenait après avoir atteint son propre espace intérieur et pouvait alors se retirer dans l’isolement caché de son esprit.

 

 

 

  

 

                             Le troisième degré de l’initiation :

                                                 

                              3_Cath_drale_d_Orl_ans

 

                                                        

fiche_3176Lorsque le novice avait acquis suffisamment de force intérieure et de courage morale pour représenter le bien contre le mal dans le monde, on le nommait Chevalier. La légende des Chevaliers de la Table ronde du roi Arthur concerne desinitiés de ce niveau, tout comme les chevaliers templiers. Ce degré s’achevait par l’entrée dans les mystères de l’oracle de Venus à la sublime Cathédrale d’Orléans.

 

 

 

                                             

 

 

                     Le quatrième degré de l'initiation :

 

 

 

                                                      27652322_p

 

                                                        

 

 

IRHT_063300_pLorsque les candidats convenablement qualifiés étaient préparés pour la suite de leur progression sur la voie spirituelle choisie, ils visitaient le site du chakra du cœur et recevaient leur initiation dans la chambre souterraine mystique de la Vierge de sous-terre dans la crypte de la Cathédrale de Chartres, l’antique site de l’oracle du soleil. Ils parvenaient au degré du Lion. Le Cygne représentait le signe associé à ce quatrième degré car le chant du cygne symbolise la mort du soi et la réalisation Divine à l’intérieur de la poitrine humaine. Il se voyait accorder le 4ème degré lorsqu’il avait atteint la maîtrise de son processus subjectif afin qu’aucun préjugé inconscient ne vienne diriger ses actions.

Ce degré se reflétait par l’éveil du chakra du cœur, souvent appelé «  la Demeure de la Grâce », liée à la région de la glande du thymus au-dessus du cœur. Ce centre incarne l’union entre les aspects physiques et spirituels de la personnalité. La tradition attribue à ce chakra la couleur verte, couleur de l’initiation et de la renaissance.

 

Les quatre premiers degrés : le Corbeau, l’Occultisme, le Guerrier et le Cygne représentent tous la transformation spirituelle du travail.

 

  

 

 

Le cinquième degré de l'initiation :

 

 

142_4236_IMG1

 

 

 

 

 

IRHT_063318_pIl se déroulait dans la chambre sous Notre-Dame de Paris, le site de l’Oracle druidique Mars et était représenté par le Pélican, l’oiseau qui se dévore les entrailles pour nourrir ses petits. Un tel initié vivait pour son nom — par exemple, le Perse, l’ Egyptien, le Grec, L’ Israélite – et vouait sa vie à son service.

Le cinquième centre est le chakra de la gorge et il vient en premier parmi les chakras supérieurs. Associé à la communication, il exige une distinction entre les mots et la pensée réfléchis, et ceux futiles ne produisant qu’un bruit dépourvu de sens. C’est le centre à la fois du discours et de l’ouïe intérieure, il est relié au pouvoir du son.

 

 

 

 

 

Le sixième degré de l'initiation :

 

 

6_La_Cath_drale_d__Amiens

 

La Cathédrale d'Amiens

 

 

 

IRHT_094985_pCette initiation se déroulait dans la glorieuse enceinte de la cathédrale d’Amiens, où il acquérait la capacité de se mouvoir et de communiquer dans le monde spirituel ainsi qu’une véritable perception des secrets de l’espace. Il pouvait étendre sa conscience entre la terre et le soleil à l’intérieur du flot temporel.

L’initiation s’effectuait par l’ouverture du chakra du front appelé « troisième œil » ou « œil de l’esprit », et qui est relié à la glande pituitaire. La voyance lui est associée. Il apporte « une  connaissance » directe et gouverne l’équilibre et l’harmonie du système énergétique.

Ceux qui parvenaient à atteindre n’importe quel degré initiatique supérieur, étaient des hommes dotés d’un talent, d’une humilité et d’un dévouement exceptionnels. Seul 24 hommes de grande qualité appartenaient à l’Ordre de la Toison d’or – très influent au début de la Renaissance.

( L' ordre de la Toison d'or, dit aussi la Toison d'or ( avec une majuscule ) ou la Toison, est un ordre de chevalerie autrefois prestigieux fondé à Bruges le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, à l'occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal

 

 

 

 

 

 

 

                   m065004_0100041x1_p                              146_4610_IMG

 

 

( à gauche Philippe le Bon avec son jeune fils Charles le Téméraire portant le collier de la toison d'or )

 

                                                                                          

 

                                      Le septième degré de l'initiation :

 

 

7_La_Chapelle_de_Rosslyn___cosse__

La chapelle de Rosslyn

IRHT_102043_v_1_La couronne représentait le symbole royal du Roi du Graal. Il lui était révélé la compréhension de toutes les lois à l’œuvre dans la destinée humaine. Le tenant du septième degré recevait le nom de  « Père », car l’initié connaissait les secrets du temps et comprenait le fonctionnement du karma primordial à partir duquel existait Dieu le Père.

Ce degré offrait une perspective de la spiritualisation de la mort, ce qui pourrait expliquer la réputation bien méritée des chevaliers de ne pas craindre la mort au combat. Le site ou s’opérait cette initiation se trouve en Ecosse, dans la chambre cachée ( créée délibérément par le comté William Saint Clair comme point focal de toute voie spirituelle ) de la crypte de la chapelle de Rosslyn. Endroit ancien et vénéré de l’oracle de Saturne lui-même.

La chapelle de Rosslyn incarne l’omphalos ou l’ombilic spirituel du monde.

 

                                         

 

 

 

GUIDE ET MESSAGER DES DIEUX

 

 

 

 

 

Mais la signification majeure de l'oiseau noir reste le guide et le messager des dieux.

En Afrique Noire, le corbeau prévient les Hommes des dangers qui les menacent; il est leur guide et un esprit protecteur.

Il est aussi le messager du dieu de la foudre et du tonnerre des Mayas.

Il a des fonctions prophétiques chez les Celtes. Bodb, déesse de la guerre, observe les batailles sous forme de corneille. Les cris et le vol des corbeaux étaient d'ailleurs l'objet d'augures. Le corbeau était aussi associé à Bran, dieu des navigateurs (bran signifie corbeau en gaélique) : les navigateurs emmenaient ces oiseaux avec eux pour les lâcher en pleine mer . Leur vol indiquait la direction de la terre. On retrouve cette tradition dans la Bible, avec Noé, en Inde et en Norvège.

En Grèce il possède également des fonctions divinatoires : une corneille se tenait auprès de la Pythie de Delphes pendant ses prédictions. On pense que l'origine de cette fonction de messager des dieux, et plus particulièrement de messager d'Apollon réside dans une légende : Coronis était infidèle à Apollon, et c'est un corbeau qui prévint Apollon. D'où son image de messager, lié aux dieux. Selon Ovide, le corbeau, blanc à l'origine, serait devenu noir par la faute d'Apollon, pour punir ce porteur de mauvaises nouvelles. C'est sous forme de corbeau que le dieu a conduit les habitants de Théra (Santorin)à Cyrène. On dit aussi souvent, chez les Grecs, que le corbeau blanc guide les messagers, ou que le corbeau en général est le messager d'Apollon. D'ailleurs, ce sont deux corbeaux qui ont indiqué à Alexandre le Grand le chemin du sanctuaire d'Amon.

Le corbeau, dans le culte mithraïque, est chargé par Sol, le dieu Soleil; de transmettre à Mithra l'ordre de sacrifier le taureau.

Le Coran(sourate cinq, versets 27 à 30) raconte que les deux fils d'Adam ont offert chacun un sacrifice à Allah. Mais seul celui du fils sincère est accepté. L'autre fils tue son frère. Allah envoie alors un corbeau qui gratte la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère. C'est en le voyant que le fils d'Adam est pris de remords.

Au Japon, les corbeaux sont aussi des messagers divins, et en Chine, ils sont les messagers de la déesse des fées, Hsi-Wang-Mu, et lui apportent sa nourriture. Ils sont d'ailleurs de bonne augure.
 

Ainsi, on peut dire que le corbeau est globalement un démiurge ou un messager divin, ainsi qu'un guide. Il guide aussi les âmes en leur dernier voyage, et perce sans se dérouter les secrets des ténèbres.